Le gouvernement chinois propose une qualification des enseignants plus stricte

Ecrit par AREFC sur . Publié dans Actualités

05/09/2013

Le ministère de l’Education a proposé que quatre lois relatives à l’éducation soient révisées pour résoudre les problèmes persistants du système éducatif.

Le projet de proposition visant à modifier les quatre lois a été publié jeudi sur le site internet du Bureau des affaires législatives du Conseil des Affaires d’Etat pour soliciter l’opinion publique.

Selon le document, le département de l’éducation a proposé que la Loi sur les Enseignants soit modifiée pour mettre en place des exigences plus sévères quant aux qualifications des enseignants.

Selon l’actuelle Loi sur les Enseignants, une personne ayant un diplôme académique en enseignement peut obtenir un certificat d’enseignement tandis que ceux n’ayant pas un tel diplôme peuvent passer un examen gouvernemental pour obtenir ce certificat.

Le ministère a proposé de supprimer ces articles et d’exiger que tous les enseignants obtiennent un diplôme académique d’enseignement et passent un examen.

Il est également suggéré dans le projet que les enseignants des écoles maternelles, primaires et secondaires soient évalués régulièrement par les départements de l’éducation locaux en termes de compétence et d’intégrité.

La loi devrait également ajouter un article stipulant que les directeurs d’école doivent avoir au moins cinq ans d’expérience dans l’enseignement et la gestion.

Le ministère a pris diverses mesures visant à imposer un contrôle plus strict des enseignants dans le cadre d’une série de scandales impliquant des agressions sexuelles et des viols d’élèves par des enseignants.

Dans un document publié mardi, le ministère a annoncé des plans pour établir un système d’évaluation annuelle et de signalisation des problèmes concernant l’intégrité des enseignants, afin de « purifier » la profession avec « une surveillance dynamique ».

La Chine compte actuellement plus de 14 millions d’enseignants.

D’autres révisions de la Loi sur l’Education,de la Loi sur l’Enseignement supérieur et de la Loi sur la promotion de l’enseignement non-gouvernemental ont été également proposées dans le cadre de ce projet.

Le projet sera soumis à la législature du pays pour lecture s’il est approuvé par le Conseil des Affaires d’Etat.

  • amb-chine

  • logo_otchine

  • logo_chinaculture_org

  • logo_CNTN

  • logo_cri

  • logo-letudiant

  • ciep_logo

  • Logo_of_Alliance_Française

  • LMDE

  • logo_MEN